Deep dans le Lëtzebuerger Journal

Dans le cadre d’un dossier spécial consacré au burn-out, le Lëtzebuerger Journal m’a fait l’honneur de publier une interview.

Merci à la journaliste Catherine Kurzawa pour son intérêt, à la fois pour la thématique et pour mes activités depuis deux ans.

J’ai surtout voulu montrer, dans cette interview, qu’être victime d’un burn-out ne signifie pas pour autant que tout s’écroule. Bien au contraire! L’occasion est idéale pour tout remettre à plat et envisager, aussi bien pour soi-même que pour son organisation, de repenser son mode de fonctionnement, son mode de vie, et, ainsi, rebondir!

Bien évidemment, l’idéal est de ne pas devoir passer par cette épreuve. Mais avec un bon accompagnement, un burn-out peut clairement se transformer en une véritable opportunité pour «un nouveau départ», comme le titre l’article.

Même après un tel coup d’arrêt, la vie continue, avec tant de si belles choses à vivre et à partager.

Lire l’intégralité de l’article ICI.

Mots-clés :