De soi vers les autres

Retrouvez, dans le numéro 18 du magazine « Sophrologie – Pratiques et perspectives », l’article que j’ai rédigé : « La sophrologie: une porte vers l’altruisme ? »

Si la définition précise de l’altruisme varie en fonction de l’approche religieuse, philosophique, psychologique ou scientifique que l’on peut en faire, toutes ses différentes versions convergent vers une même finalité : le souci de s’intéresser à autrui et à vouloir son bien, sans rien attendre en retour.

Consulter un sophrologie est, généralement, une démarche entreprise dans le but de savoir mieux gérer son stress, sa douleur, accroître son potentiel ou mieux faire face aux obstacles que la vie prend parfois plaisir à semer sur son chemin.

Or, en apprenant aussi à se reconnecter à nous-mêmes, à l’être véritable que nous sommes et à l’amour inconditionnel qui font l’essence de notre personnalité, ne retrouvons-nous pas le goût, même inconsciemment, de prendre soin d’autrui en même temps que nous prenons soin de nous ?

Pour lire l'article, c'est par ICI.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square